L'Orient au PHIER

Dans l’optique comparatiste qui est la sienne, le PHIER a engagé depuis 2006 un dialogue avec les pensées orientales, qui a donné naissance à plusieurs événements.

Programme de recherche

Le trait qui distingue les recherches du PHIER dans ce domaine est qu’elles sont conduites en commun avec des chercheurs japonais qui, au sein du Centre d’études japonaises comparatives de leur université, travaillent effectivement sur la pensée extrême-orientale, japonaise ou chinoise, bouddhiste, taoïste ou confucéenne, et non sur la philosophie occidentale. La rencontre a ainsi vraiment eu lieu, non seulement entre les chercheurs occidentaux et orientaux, mais bien entre les deux traditions elles-mêmes, avec les difficultés singulières qui ne manquent pas d’apparaître et la nécessaire réflexion sur la méthode de la recherche comparatiste ainsi menée.

Le projet de recherche « Les Orients désorientés »

Le projet de recherche « Les Orients désorientés », lancé en 2009 au CELIS dans le cadre du programme de recherche “Altérité, rencontre, métissage”, est co-dirigé par J.P. Dubost (PHIER) et Axel Gasquet (IHRIM). Il intéresse à la MSH de Clermont-Ferrand des chercheurs de plusieurs centres de recherche (CELIS, IHRIM, PHIER, EHIC) et anime une communauté de chercheurs dispersés en France et à l’étranger. Il vise à constituer, par convergence d’approches, un champ problématique et critique rassemblant essentiellement littéraires, anthropologues et philosophes autour d’un noyau de questions :

- 1 Quelles analyses, quelles méthodes, quel langage pour penser la différence des cultures tout en prenant en compte le fait qu’aucune d’elle ne peut jamais se targuer d’unicité, que toutes sont emmêlées et singulières depuis toujours et que la mondialisation actuelle n’est qu’une nouvelle phase dans l’histoire de la dimension mondiale de la (bonne ou mauvaise) rencontre entre cultures ?

- 2 Si l’éclatement de la notion d’Orient pensée au singulier est nécessaire, puisqu’il y a autant d’Orients que de formes de relation à l’Orient, et si la conquête occidentale du monde qui se veut sans reste ne peut pas effacer, ou suscite même, de nouvelles formes de relations Orient/Occident (ou Orient/Orient), comment penser et observer à la fois la disparition de la dichotomie Orient/Occident et ce qui de l’extérieur résiste à cette hégémonie ?

Il s’agit de donner à ces questions, diffuses ou dispersées dans de multiples publications et démarches scientifiques, cloisonnées par les spécialisations de la recherche et pourtant susceptibles de convergence, une cohérence réflexive et une consistance discursive, sans vouloir pour autant élaborer une théorie spécifique ou vouloir se substituer à la nébuleuse postcoloniale ou aux approches « décoloniales ».

Colloques et publications

  • Mars 2006 : Premier colloque franco-japonais organisé par le PHIER et l’université d’Ochanomizu autour de la rencontre Orient-Occident, « Philosophie, éthique et pensée religieuse ». Actes publiés en français et en japonais par le Centre d’études japonaises comparatives de l’université nationale d’Ochanomizu, Tôkyô, 2006.
  • Décembre 2006 : Deuxième colloque franco-japonais organisé par le PHIER et l’université d’Ochanomizu, « Langue et pensée », Tôkyô, Japon (avec Élisabeth SCHWARTZ, Emmanuel CATTIN, Laurent JAFFRO, Alain PETIT). Actes publiés en anglais par le Centre d’études japonaises comparatives de l’université nationale d’Ochanomizu, Tôkyô, 2007.
  • Janvier 2008 : troisièmes rencontres franco-japonaises organisées à Clermont-Ferrand par l’Université Blaise Pascal et l’Université d’Ochanomizu, Tôkyô.
  • 18 juillet 2009 : quatrième colloque franco-japonais, à l’Université d’Ochanomizu, Tôkyô : « Penser, agir, enseigner » (avec Élisabeth SCHWARTZ, Emmanuel CATTIN, Baptiste MÉLÈS). Actes publiés dans les cahiers de l’université nationale d’Ochanomizu, Tôkyô, 2010.
  • 10-12 décembre 2009 : organisation par Emmanuel CATTIN, Laurent JAFFRO et Élisabeth SCHWARTZ d’un colloque comparatiste franco-japonais sur le thème « Personality and subjectivity. East and West » (université Blaise Pascal, Centre PHIER/université d’Ochanomizu, Centre d’études japonaises comparatives, Tôkyô).

Co-tutelles

Une convention signée entre l’Université Blaise Pascal et l’Université d’Ochanomizu (Tôkyô, Japon) a permis la venue à Clermont-Ferrand de plusieurs étudiants tokyoïtes et le départ à Tôkyô de l’étudiant clermontois Laurentiu ANDREI (sous la co-tutelle du Pr. Laurent Jaffro et du Pr. Yorizumi).

Un autre travail de thèse, rédigé par Sandy HINZELIN, est actuellement en cours en co-tutelle avec l’EPHE Paris (Pr. Emmanuel CATTIN et Alain PETIT, Pr. KAPSTEIN).

Travaux de recherche

Plusieurs membres du PHIER sont engagés, sous des formes et à des titres assez différents, dans un travail « oriental » :
- Japon : Emmanuel CATTIN
- Inde : Alain PETIT
- tradition arabe et transmission de la pensée grecque : Kristell Trego
- Chine : Baptiste MÉLÈS

PDF - 41.4 ko
L’Orient au PHIER
Présentation du programme de recherche et des événements organisés.