Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Plan d'accès
  • Contact
  • Plan du site

THUCYDIDE PHILOSOPHE — La raison tragique dans l'histoire, de PIERRE PONCHON

THUCYDIDE PHILOSOPHE — La raison tragique dans l'histoire, de PIERRE PONCHON

Parution chez Millon de Thucydide philosophe

Thucydide philosophe. La raison tragique dans l’histoire

Dans la tradition occidentale, Thucydide (environ 460-400 av. J.-C.) représente le modèle de l’historien et La Guerre du Péloponnèse le premier livre d’histoire scientifique. Pourtant, replacé dans la constellation des savoirs préplatoniciens dont il est issu, il apparaît que l’ouvrage ne vise pas à fonder la science historique, mais plutôt à réaliser un vaste projet philosophique d’un type nouveau. En effet, bien qu’il procède presque exclusivement par le biais du récit et de la rhétorique, Thucydide a bien pour ambition de délivrer un savoir universel sur l’histoire et les affaires humaines. Non seulement il est le premier à produire pour elle-même une philosophie pleinement politique, mais il l’adosse à une véritable approche anthropologique et sociologique de l’action humaine, afin de dégager les principes à l’oeuvre dans l’histoire. Ce faisant, d’une part, il inaugure une proposition philosophique originale et singulière dans l’Antiquité, celle du réalisme politique qui privilégie la question du pouvoir et de la puissance et dont les successeurs seraient à chercher plutôt du côté de Machiavel ou de Hobbes que de Platon ou d’Aristote. Mais, d’autre part, seul parmi les penseurs de l’époque classique, il développe une véritable philosophie de l’histoire.

Reconnaître dans La Guerre du Péloponnèse l’expression, singulière dans sa forme comme dans son contenu, d’une philosophie politique réaliste et d’une philosophie de l’histoire dépourvue de vision providentielle ou finaliste, c’est percevoir également la rationalité tragique qui préside à l’analyse de l’homme et du monde. En faisant de la puissance et du pouvoir un horizon indépassable, Thucydide nous rappelle ainsi paradoxalement l’enjeu et l’urgence de toute action politique.

Pierre Ponchon est membre associé du PHIER.