Benoît DONNET

benoit.donnet@ac-clermont.fr

Titre de thèse

« Heidegger et la question du mal »

Directeur

Emmanuel CATTIN

Date d’inscription

Septembre 2013.

Formation

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris (2009-2013). Titulaire d’un Master de philosophie obtenu à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense sous la direction du Professeur Didier Franck (2012) et de l’agrégation de philosophie (2013). Allocataire-moniteur à l’Université Blaise Pascal (2013-2016). Actuellement professeur de classes terminales au lycée Virlogeux de Riom et chargé de cours à l’Université Blaise Pascal.

Résumé de la thèse

« C’est seulement lorsque nous nous ouvrons à ce qui est plein de secret et plein de grâce comme à cela qui nous donne proprement à penser, qu’il nous est aussi donné de penser ce que nous tenons pour la malignité du mal », notait Heidegger à l’heure de méditer la vérité de l’être dans l’exploration de la dimension inouïe au sein de laquelle elle se déploie et qui pour en être la ressource, n’est plus grecque elle-même.

Comment comprendre que l’expérience du mal puisse accompagner jusqu’à l’accomplir l’explication avec la métaphysique ? N’est-ce pas cette singulière concomittance et avec elle l’intrusion discrète du regard vers le mal et donc vers le destin de l’homme dans la pensée de l’être qui en éclaire, à l’époque du nihilisme, l’implacable urgence, ainsi que l’indifférence apparente aux questions éthiques ? Mais si le mal, accessible à la pensée par delà la différence ontologique, n’est pas qu’une valeur et excède la législature de la morale, que signifie-t-il alors et que peut vouloir dire en lever le règne ?

La langue qui soutient une telle investiture du mal tire sa provenance d’un appel silencieux au domaine de sens du christianisme. Le champ dans lequel le dépassement de l’ontologie entrepris par Heidegger s’est ouvert à lui n’implique-t-il pas en ce sens la mémoire silencieuse de la parole de Dieu ? Quelle peut être alors la nécessité philosophique d’une telle situation ? Et si la pensée de l’Ereignis s’accomplit comme surmontement de tout mal, si c’est la paix des choses et des mortels qu’il s’agit d’y construire, la résonance du silence qui structure la langue pour en faire le plus haut de ses modes et dont nous recevons en y répondant ce que nous avons de plus propre, le dire, ne porte-t-elle pas dès lors la mémoire retenue de cette transcendance personnelle dont tout pourtant signale la perte ? Quel sens revêt à cet égard la responsabilité dont l’essence de la langue nous rend, face à l’être, titulaires ?

B.D.

Communications

- "Mal et volonté", le 25 mars 2014, pour la "Journée des Doctorants" du PHIER,
- "Le silence de l’esprit", le 13 mai 2014, pour le colloque "Langue de la métaphysique" organisé par Vincent Blanchet, François Touchard, Tomoaki Tachibana et Benoît Donnet au PHIER,
- "La voix de Dieu et la pensée de la langue", le 29 novembre 2014, pour le colloque "Figures du divin dans la philosophie", organisé par Vincent Blanchet, François Touchard, Tomoaki Tachibana et Benoît Donnet au PHIER.
- "Voir et être sauvé", le 24 octobre 2015, pour le colloque "Salut et rédemption dans la philosophie", organisé par Emmanuel Cattin au PHIER.

Organisation scientifique

- Langue de la métaphysique, colloque organisé avec Vincent Blanchet, François Touchard et Tomoaki Tachibana au PHIER, les 12-13 mai 2014.
- Figures du divin dans la philosophie, colloque organisé avec Vincent Blanchet, François Touchard et Tomoaki Tachibana au PHIER, les 28-29 novembre 2014.

Publications

- "L’histoire de l’être et le christianisme", in Etudes philosophiques, n°161.

Enseignements à l’université

2013/2014 :
- Le concept de mal entre pensée grecque et pensée chrétienne (L1)
- Heidegger, "La question de la technique" (L1)

2014/2015 :
- Leibniz, Discours de Métaphysique et Correspondance avec Arnauld (M1 et agrégation)
- Kant, Critique de la raison pure (L1)

2015/2016 :
- Husserl, L’idée de la phénoménologie (L1)
- Qu’est-ce que le nihilisme ? Nietzsche (L2)

2016/2017
- Heidegger, "Temps et être" (L2-L3)
- Hegel, Concept préliminaire à l’encyclopédie des sciences philosophiques (L2)